Dans quel cas un véhicule est classé « épave » ?

epaviste

On entend souvent parle du terme « épave » sans savoir réellement sa vraie signification. Selon la loi, une voiture considérée comme épave doit faire l’objet d’une démolition ou de destruction dans un délai très court. Mais dans quel cas ? Tout de suite les réponses.

Quand une voiture est irréparable

À l’évidence, c’est souvent le souci des possesseurs. Lorsque leurs véhicules sont irréparables donc, la revente sera également inconcevable. Ce cas rentre alors dans la catégorie de « techniquement non repérable » ou TNR. Toutefois, il faut préciser que pour qu’une voiture soit classée « épave », il faut qu’elle remplisse de nombreux critères. D’ailleurs, seul un responsable peut l’attester en constatant de par lui-même l’état de la voiture. Souvent lorsqu’une voiture a subi des brûlures, des effractions ou des accidents, elle peut être irréparable. Et une fois qu’un professionnel automobile l’approuve, le possesseur sera obligé d’appliquer la loi en faisant démolir son véhicule. Pour ce faire, certaines démarches sont à considérer. Quant à l’intervention, il faut qu’elle soit faite par un épaviste Versailles. Ceci offre la garantie quant à l’efficacité, la rapidité et la fiabilité de son service. Pour ce genre d’affaires également, on doit être vigilant en se fiant à de vrais experts.

Quand le coût de réparation est supérieur à son acquisition

Quand la valeur de la voiture en question est inférieure à son frais de réparation, elle doit alors faire l’objet d’une démolition. Dans ce cas, elle rentre dans le classement « Véhicule Economiquement Irréparable » ou VIE. À noter au passage qu’il ne s’agit pas uniquement des véhicules, mais cela, concerne aussi bien les deux roues ou les poids lourds.

D’autre part, la loi est assez stricte pour les biens considérés comme une épave. En cas de violation, le possesseur va encourir à des mois d’emprisonnement. Aussi, si le possesseur est soumis à une assurance auto, il recevra une indemnisation financière selon la valeur du bien. Cela évitera à l’assureur de verser une somme importante quant aux frais de réparation de ceci. Mais pour que cette attribution soit validée, le véhicule hors d’usage doit être démoli par un épaviste Versailles.

À noter qu’il faut confier cette tâche à un opérateur agrée et qui sera en mesure de délivrer un certificat de destruction au possesseur. Ce dernier doit aussi fournir des pièces justificatives pour la validation de la demande. Il s’agit en général, d’une carte de grise, d’une photocopie d’identité et d’un certificat de non gage.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *